in

Côte d’Ivoire : le Général Makosso revient sur le Primud et crache ses vérités à Molare

Partager c'est aimer!

MAKOSSO

1 mois après la cérémonie des Primud ( Prix international de la musique urbaine et du coupé décalé), le Général Camille Makosso se prononce enfin sur l’évènement et son lot de désagréments qui l’accompagne chaque année.

Souvenez-vous, l’après Primud avait fait couler l’encre sur la toile. Plusieurs artistes s’étaient insurgés du fait de n’avoir pas été récompensés à la prestigieuse cérémonie. Assez surprenant, mais au milieu de toute cette tempête, le Général Camille Makosso était resté silencieux.

Sur un plateau de télé la semaine dernière, l’homme de Dieu est revenu sur la cérémonie de récompense. “Molare mérite d’être encouragé. Car avec la situation due au coronavirus, ce n’était pas évident qu’il organise le Primud 2020. Mais il a pu le faire. Les plaintes de certains artistes nominés, c’est dû au fait qu’ils n’ont pas encore compris le système du Primud.” A avancé le Général d’entrée de jeu.

Mais connaissant le Général, c’était plus qu’évident qu’il aborde les aspects sombres de l’évènement. Il a ainsi poursuivi “Oui, le Primud est aussi une marmaille. Ce n’est pas une question de célébrité. Il faut tout simplement se recharger en unités de crédit (500.000 – 1 million) et se voter soi-même, ou demander à ses fans, connaissances de voter. L’an dernier, le manager de Safarel a misé de grosses sommes en unités de crédit pour se voter et voter son artiste. Safarel a été Primud d’or. (…) C’est de la marmaille“, s’est insurgé Makosso.

Espérons juste que l’édition à venir des Primud ait une meilleure presse.

L’article Côte d’Ivoire : le Général Makosso revient sur le Primud et crache ses vérités à Molare est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Fier de ses racines, Maître Gims dévoile de magnifiques clichés en pagne africain

Mercato : Giroud envisage de quitter Chelsea en janvier