in

« La présidence n’appartient pas à un individu » : Michelle Obama tacle Donald Trump après son refus de reconnaître sa défaite

Partager c'est aimer!

image (3)

Cela fait plus d’une semaine que Joe Biden a été élu président des États-Unis. Les dirigeants du monde, les démocrates et même certains élus républicains ont reconnu la victoire et Joe Biden et ce dernier a déjà constitué une équipe de transition. Mais le président Donald Trump refuse de reconnaître sa défaite et certains membres de son administration s’opposent au changement, alors que tous les anciens présidents sortants l’ont fait pour assurer une transition douce du pouvoir.

L’ancienne première dame Michelle Obama, qui, avec son mari Barack Obama, a aidé Donald Trump et son épouse Melania Trump à prendre fonction, a donné son avis sur le climat politique qui règne actuellement dans le pays;.

Dans une publication sur son compte Instagram, elle a souligné l’importance pour les Américains, en particulier pour certains élus comme M. Trump, de faire passer leur pays avant leur parti.

« Je veux exhorter tous les Américains, en particulier les dirigeants de notre nation, quel que soit leur parti, à honorer le processus électoral et à faire leur part pour assurer une transition douce du pouvoir, comme l’ont fait les anciens présidents », a-t-elle écrit.

Elle a également écrit sur son expérience d’il y a quatre ans, en faisant certaines de ses remarques les plus franches sur ce qu’elle a ressenti lorsque Hilary Clinton a perdu face à Donald Trump.

« Cette semaine, j’ai beaucoup réfléchi à ce que j’ai vécu il y a quatre ans. Hillary Clinton venait de subir une lourde défaite, bien plus importante que celle que nous avons connue cette année. J’étais blessée et déçue, mais les votes avaient été comptés et Donald Trump avait gagné. Le peuple américain avait décidé. Et l’une des grandes responsabilités de la présidence est de se soumettre à la décision du peuple.

Mon mari et moi avons donc demandé à notre personnel de faire ce que George et Laura Bush avaient fait pour nous : assurer une transition respectueuse et sans heurts du pouvoir – l’une des caractéristiques de la démocratie américaine. Nous avons invité les membres de l’équipe du président élu dans nos bureaux et leur avons préparé des notes de service détaillées, leur présentant ce que nous avions appris au cours des huit dernières années.

Je dois être honnête et dire que rien de tout cela n’a été facile pour moi. Donald Trump avait répandu des mensonges racistes sur mon mari qui avaient mis ma famille en danger. Ce n’était pas quelque chose que j’étais prête à pardonner. Mais je savais que, pour le bien de notre pays, je devais trouver la force et la maturité nécessaires pour mettre ma colère de côté. J’ai donc accueilli Melania Trump à la Maison-Blanche et lui ai parlé de mon expérience, répondant à toutes ses questions – de l’examen approfondi qui accompagne le fait d’être Première Dame à ce que c’est que d’élever des enfants à la Maison-Blanche.

Je savais au fond de moi que c’était la bonne chose à faire – parce que notre démocratie est tellement plus grande que l’ego de chacun. Notre amour du pays nous oblige à respecter les résultats d’une élection même lorsque nous ne les aimons pas ou que nous aurions souhaité qu’il en soit autrement – la présidence n’appartient pas à un individu ou à un parti en particulier.

Prétendre que c’est le cas, jouer avec ces théories de conspiration sans fondement – que ce soit pour des raisons personnelles ou politiques – c’est mettre en danger la santé et la sécurité de notre pays. Ce n’est pas un jeu. Je veux donc exhorter tous les Américains, en particulier les dirigeants de notre pays, quel que soit leur parti, à respecter le processus électoral et à faire leur part pour encourager une transition douce du pouvoir, comme l’ont fait les anciens présidents. »

A lire aussi:

Crédit photo: foxnews

L’article « La présidence n’appartient pas à un individu » : Michelle Obama tacle Donald Trump après son refus de reconnaître sa défaite est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Ghana: Après la mort de John Rawlings, une folle rumeur accable son épouse

USA: Face au refus de Donald Trump de reconnaître sa défaite, son ex-épouse le tacle sévèrement