in

L’Éthiopie célèbre le Nouvel An : voici pourquoi le pays est en 2013 alors que le monde est en 2020

Partager c'est aimer!

celebrate

Ce 11 septembre 2020, alors que plusieurs vaquaient à leurs occupations, les Éthiopiens se souhaitaient « Bonne année 2013 ». Avec un calendrier unique qui accuse un retard de sept à huit ans par rapport au reste du monde, de grandes célébrations ont été organisées dans tout le pays pour marquer la nouvelle année.

L'Éthiopie célèbre le Nouvel An : voici pourquoi le pays est en 2013 alors que le monde est en 2020

Lors d’une célébration jeudi soir, le Premier ministre Abiy Ahmed a déclaré que les Éthiopiens espéraient une année meilleure. Les célébrations de cette année se sont déroulées en pleine pandémie de coronavirus qui a fait jusqu’à présent près de 1 000 victimes dans le pays.

Associated Press rapporte que vendredi, les gens ont prié et chanté à l’église Bole Medhane Alem dans la capitale, Addis-Abeba. D’autres ont été vus dans des marchés en plein air, en train d’acheter des articles pour fêter avec leur famille et leurs amis.

Les célébrations des deux dernières années ont été très particulières, car elles ont eu lieu au lendemain de la signature historique d’un accord de paix entre l’Éthiopie et l’Érythrée. Les dirigeants des deux pays ont célébré cette journée à leur frontière commune en rouvrant les points de passage de leur frontière commune pour la première fois depuis 20 ans. Cette réouverture fait suite à deux décennies d’hostilités entre les deux pays.

L'Éthiopie célèbre le Nouvel An : voici pourquoi le pays est en 2013 alors que le monde est en 2020

Pourquoi l’Éthiopie a sept à huit ans de retard sur le reste du monde

La nation de la Corne de l’Afrique suit un calendrier similaire à l’ancien calendrier julien, qui a commencé à disparaître de l’Occident au XVIe siècle. Le monde a adopté le calendrier grégorien, un calendrier qui comprend 365 jours par an et 366 jours par année bissextile.

Cependant, l’Éthiopie utilise le calendrier copte, ce qui lui donne des années de retard par rapport au reste du monde. La différence de numérotation des années serait due au fait que l’Église orthodoxe éthiopienne est en désaccord avec l’Église catholique romaine sur la date de naissance du Christ.

Ainsi, contrairement au calendrier grégorien, qui est pris en compte dans le calcul de l’année de la naissance de Jésus, l’Église éthiopienne a adopté un calendrier lié au calcul de l’Annonciation (la conception de Jésus, et non sa naissance) auquel est parvenu le moine-historien égyptien Annianus d’Alexandrie.

L'Éthiopie célèbre le Nouvel An : voici pourquoi le pays est en 2013 alors que le monde est en 2020

Ainsi dans le calendrier éthiopien, une année est composée de 13 mois, dont 12 mois de 30 jours chacun. Le dernier mois compte cinq jours dans une année commune et six jours dans une année bissextile.

Comme dans le calendrier julien, une année bissextile dans le calendrier éthiopien a lieu tous les quatre ans sans exception. Alors que la plupart des chrétiens célèbrent Noël le 25 décembre, les Éthiopiens fêtent Noël le 7 janvier aux côtés de nombreuses églises chrétiennes orthodoxes dans le monde entier.

Crédit photo : facetofaceafrica

L’article L’Éthiopie célèbre le Nouvel An : voici pourquoi le pays est en 2013 alors que le monde est en 2020 est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Nigeria : l’État de Kaduna adopte la castration pour les violeurs d’enfants

Cameroun: Calibri Calibro menace de bruler les ambassades à l’étranger si Paul Biya…