in

Mise à jour de coronavirus : est-ce possible de voyager aux États-Unis

Partager c'est aimer!

image001

Cela fait plus d’un an que le coronavirus est apparu sur la scène internationale. L’étrange petit virus provenant de Chine s’est depuis transformé en une pandémie mondiale, et les pays du monde entier ont commencé à se précipiter pour mettre leurs mesures en ordre. Certains étaient plus extrêmes que d’autres. Les États-Unis ont suspendu leur système de visa et d’ESTA et ont fermé leurs frontières aux voyageurs étrangers. Une année s’est écoulée. Quelle est la situation actuelle ? 

Petit rappel : les règles anti-coronavirus des États-Unis

Avec tous ces mois passés à la maison et les informations sur les frontières et les fermetures qui nous parviennent presque chaque jour, il peut être facile de perdre le fil. Voici un bref rappel des mesures internationales prises par les États-Unis pour enrayer la propagation du virus.

L’interdiction de voyager en Europe est une interdiction faite à tous les voyageurs en provenance d’Europe. L’interdiction n’est pas fondée sur la nationalité. Au lieu de cela, les États-Unis ont décidé d’interdire tous les voyageurs qui ont séjourné dans l’un des pays de la zone Schengen dans les 14 jours précédant leur voyage. Pendant un certain temps, il semblait que le Royaume-Uni avait échappé à l’interdiction, mais il a été rapidement ajouté à cette liste peu après. 

Malgré le caractère général de la formulation, il s’agit en fait d’une interdiction générale de voyager. 

Mise à jour de coronavirus : est-ce possible de voyager aux États-Unis

Qu’est-ce qui a changé ?

Malheureusement, peu de choses ont changé à cet égard. Le président américain nouvellement élu, Joe Biden, a même étendu l’interdiction de voyager à l’Afrique du Sud après qu’une nouvelle mutation du virus y ait été découverte. Pour les voyageurs français, belges et les autres citoyens de l’Union européenne, les mêmes règles s’appliquent qu’auparavant : si vous avez été en France, en Belgique ou dans tout autre pays de l’espace Schengen, vous n’êtes pas autorisé à vous rendre aux États-Unis. 

Mais ma demande d’ESTA a été approuvée !

Il est possible que vous ayez soumis une demande d’ESTA pour voyager aux États-Unis, et que vous découvriez à votre grande surprise qu’elle a été approuvée. Cela est dû principalement au fait que le système ESTA est un système d’autorisation automatisé. Vous n’avez pas à vous rendre à l’ambassade ou à quoi que ce soit d’autre, où l’on vous aurait probablement dit que vous ne pouvez pas vous rendre aux États-Unis. Au lieu de cela, il faut remplir un formulaire en ligne qui est ensuite vérifié automatiquement avant d’être approuvé ou rejeté. 

Le rejet ne se produit généralement que si vous ne répondez pas à l’une des questions de sécurité. En fait, une demande d’ESTA peut même être approuvée si vous saisissez les informations de votre passeport de manière incorrecte. Vous pouvez alors avoir un ESTA qui a été approuvé, mais comme les détails sont incorrects, vous ne serez pas autorisé à monter à bord de l’avion. Un ESTA approuvé ne signifie pas en soi que vous pouvez vous rendre aux États-Unis. L’annonce du président passe outre les règles relatives à l’ESTA et aux visas. Toutefois, cela ne signifie pas que votre ESTA est totalement inutile. Un ESTA est valable pendant deux ans. L’interdiction de voyager aux États-Unis ne devrait certainement pas durer aussi longtemps, et certaines compagnies aériennes spéculent même déjà sur d’éventuels vols vers les États-Unis cet été. Tant que les informations que vous avez inscrites sur la demande sont correctes, vous pouvez utiliser un ESTA approuvé pour voyager pendant cette période de validité de deux ans.

L’article Mise à jour de coronavirus : est-ce possible de voyager aux États-Unis est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

Culture & Loisirs – AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Côte d’Ivoire / Crise postélectorale de 2010: les juges de la CPI veulent mener d’autres enquêtes préliminaires

Covid-19: un étudiant de 24 ans retrouvé mort 10 jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca