in

Serge Bile : son message à Aya Nakamuka qui fait jaser la toile

Partager c'est aimer!

Sans titre-1 copie (11)

Belle figure journalistique, Serge Bile est un ivoirien exerçant présentement en Martinique. Très actif sur les réseaux, Serge Bile est coutumier d’apporter son soutien quand il le faut à certains artistes victimes de la “méchanceté” de la toile.

Cette fois, C’est au secours d’Aya Nakamura que l’écrivain a volé. Victime de rosseries, Aya Nakamura n’a aucun répit depuis plusieurs semaines sur la toile. Avec la sortie de son nouvel album “Aya”, la star d’origine malienne est de nouveau au cœur de débats à caractère dénigrant.

Je ne comprends pas la hargne des gens contre Aya Nakamura. Comme tant d’artistes, elle fait de la chanson populaire, sans autre prétention que de divertir ou de faire danser. Ce n’est pas la première non plus à jouer à la diva en France. On a le droit de ne pas aimer mais de là à la dénigrer à tout bout de champ, ça devient fatigant.” S’est insurgé l’écrivain dans une publication sur son profil.

Puis de préciser “Bref, moi je ne cours pas après le répertoire de cette chanteuse, mais quand j’entends « Djadja » ou « Pookie » à la radio, ça me plait, d’autant que ça me fait bouger malgré moi. Et le fait d’apprécier ne me rend pas idiot pour autant ni incapable de réfléchir” a souligné Serge Bile.

Réaction qu’une part belle de la toile définit comme un soutien contre le racisme. D’après eux, Serge Bile viendrait par cette action soutenir Aya Nakamura fréquemment victime de discrimination relative à la couleur de peau.

Il y a quelques jours, Serge Bile adressait également un message de soutien à la web humoriste Yvidero mêlée à l’époque à une histoire de lesbianisme.

L’article Serge Bile : son message à Aya Nakamuka qui fait jaser la toile est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Alvarito Solo demande pardon à Fally Ipupa et veut retourner dans F-Victeam

Égypte: des médecins enlèvent un poisson vivant de la gorge d’un pêcheur-Vidéo