in

Efia Odo: “J’adore les cybercriminels parce qu’ils savent dépenser “

Partager c'est aimer!

Efia Odo

L’actrice ghanéenne, Efia Odo, a récemment fait vibrer les fans sur les réseaux sociaux après avoir ouvertement déclaré son amour pour les cybercriminels, connus sous le nom de brouteurs dans plusieurs pays francophones.

Lors d’une session de questions et réponses avec ses fans sur Instagram, un fan lui a demandé pourquoi elle aime les cybercriminels, en réponse, Efia Odo a déclaré qu’elle adore les brouteurs parce qu’ils savent dépenser (financièrement parlant).

Efia Odo: "J'adore les cybercriminels parce qu'ils savent dépenser "

Pour ceux qui ne le savent pas, Efia Odo de son vrai nom Andrea Owusu, était une infirmière assistante basée aux États-Unis qui a déménagé au Ghana. Elle est née le 18 juillet 1993, originaire de Juaben dans la région d’Ashanti au Ghana et poursuit actuellement sa passion d’actrice, elle a joué plusieurs rôles dans des films ghanéens. Elle est également animatrice télé et radio.

Owusu aime se faire appeler Efia Odo parce qu’elle est née le vendredi (Nom ashanti attribué aux femmes nées un vendredi) et aime les gens (Odo qui signifie amour dans la langue locale ghanéenne Twi).

Il y a eu un certain nombre de controverses sur les réseaux sociaux concernant la façon dont elle s’habille et le sex-appeal qu’elle affiche sur les réseaux sociaux. Efia Odo a également été étiquetée «reine de la mort» et selon plusieurs rumeurs elle changerait de petit ami chaque année. Les rumeurs racontent également qu’elle a eu une relation avec le chanteur ghanéen Shatta Wale. Une relation qu’elle a nié.

Elle est surtout connue pour sa voix qu’elle porte haut et fort contre le christianisme et toute autre forme de religion.

L’article Efia Odo: “J’adore les cybercriminels parce qu’ils savent dépenser “ est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

Culture & Loisirs – AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Ghana: un homme séropositif abandonné par une église et l’hôpital

Le pape François admet les femmes pour les lectures et le service de la messe