in

Zambie : elle débarque à l’église avec ses enfants pour empêcher son mari de se marier avec une autre femme (vidéo)

Partager c'est aimer!

IMG_11102020_214513_735_x_375_pixel

En Zambie, une femme a débarqué dans une église pour empêcher son mari de se marier avec une autre femme.

Zambien Observer rapporte que Abraham Muyunda avait dit à sa femme qu’il partait pour une mission pourtant il avait prévu de se marier en cachette.

Mais sa femme a eu vent du plan de ses voisins et s’est rendue à l’église pour interrompre la cérémonie.

Une vidéo devenue virale sur les médias sociaux montre une femme qui débarque à l’église avec ses enfants alors que la célébration de mariage est en cours et demande au prêtre d’arrêter tout.

« Ce mariage ne peut pas continuer… cet homme est mon mari », crie-t-elle.

« Cet homme est mon mari. Nous n’avons pas divorcé, nous ne nous sommes jamais disputés… Je ne sais pas ce qui se passe ici », poursuit-elle.

Selon les médias locaux, la cérémonie se déroulait dans une église catholique romaine à Chainda, un quartier de la capitale Lusaka.

Les images ont été coupées avant que la dispute ne soit résolue, mais des rapports affirment que le marié a été emmené dans un poste de police. Il pourrait être accusé de bigamie.

Selon l’ONU, la Zambie a deux systèmes de mariage différents, l’un basé sur le droit coutumier et l’autre sur le droit législatif moderne.

Le second ne permet pas la polygamie, et toute personne qui tente de se marier en vertu du droit statutaire alors qu’elle a déjà un mari ou une femme est passible de poursuites.

S’il est reconnu coupable de bigamie, Muyunda pourrait être condamné à une peine de prison allant jusqu’à sept ans.

Crédit photo : nairalovers

L’article Zambie : elle débarque à l’église avec ses enfants pour empêcher son mari de se marier avec une autre femme (vidéo) est apparu en premier sur AfrikMag.

N'oubliez pas de laisser votre avis en commentaire !

AfrikMag

Written by LAST OF AFRIKA

Safa Diallo adresse une lettre à la Guinée : « je condamne toute forme de violence »

Guinée: à 48 heures de la présidentielle, des militaires prennent les armes…un commandant tué!